TOUTES LES ACTUALITÉS

Soutenez la Fondation

23/12/2020

Les conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire que nous vivons actuellement, vont durer et creuser les inégalités, aggraver les vulnérabilités et faire basculer dans la précarité des milliers de personnes, avec un impact important sur leur santé.

En soutenant l’un de nos projets, vous nous aiderez à créer les structures de demain, à améliorer encore les soins et l’accompagnement des personnes accueillies.




Première phase de travaux

16/03/2020

La première phase de la réhabilitation du Centre d'Habitat est en cours, elle correspond aux travaux de gros oeuvre (maçonnerie...) pour restructurer les locaux devenus exigus et non adaptés aux besoins des résidents et personnels. Cette première phase passe l’aménagement d’un ex-bâtiment EDF, jouxtant le CH et acheté pour agrandir la structure. Elle devrait s'achever en septembre 2020 avant la réfection de l'actuel CH et la fin des travaux est prévue pour le printemps 2021. Une partie des résidents est toujours sur site et une seconde répartie dans les appartements du CH, situés à Noyon.




50 ans, une vraie fête

13/09/2018

1968-2018...Un demi siècle d'histoire était remémoré et fêté mardi 11 septembre au théâtre du Chevalet à Noyon. Les établissements noyonnais de la Fondation Léopold Bellan (Centre d'Habitat, Service d'Accompagnement et de Soutien, Service d'Evaluation et d'Accompagnement à domicile et Esat) ont réuni résidents et travailleurs, professionnels, partenaires, familles et amis lors d'une journée festive très chaleureuse.

La journée a commencé par la projection de deux films. Le premier est une rétrospective, compilant des images d'archives de l'ancien bâtiment des Ursulines acheté en 1968 par l'association du Coudray Montpensier : la caméra super 8 suit les premières jeunes filles arrivées dans les locaux saluant depuis les fenêtres ou s'affairant aux fourneaux ou sur leur machine à coudre...Le film recueille aussi des témoignages de professionnels (ex ou actuels) : Philippe Marcy entré au CH en 1991 et directeur jusqu'en mars 2018, Serge Devos (éducateur) ou encore Brigitte Boulet (AMP) : "les premières activités par le travail se déroulaient, avec les moyens du bord, dans les couloirs", se souvient-on. S'ensuivent les réhabilitations successives (1975, 1991 -séparation de l'habitat et de l'activité par le travail, 1995), la reprise de l'association par la Fondation, l'ouverture du Sead en 2001 et l'acquisition de nouveaux locaux en 2008..."Afin d'offrir une pluralité de réponses et de ne plus raisonner en termes de places mais en s'adaptant à la variabilité des parcours", a souligné Hélène Dumelz, nouvelle directrice du CH.

Le second film, plus court, porte sur l'Esat. Réalisé par un drône, il montre toutes les activités réalisées dans l'établissement, les travailleurs dans les ateliers et à l'extérieur, les moniteurs et tout le personnel. Extrêmement dynamique et sympathique, il a été apprécié et applaudi par les spectateurs qui se sont tous retrouvés ensuite autour d'un buffet réalisé...par l'atelier traiteur de l'Esat.

L'après-midi a été consacré à la présentation des "talents" des établissements : chorale et théâtre forum, peinture et broderie, arts martiaux et tir à l'arbalète...Ils savent en faire des choses, les résidents et les travailleurs !