TOUTES LES ACTUALITÉS

Soutenez la Fondation

23/12/2020

Les conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire que nous vivons actuellement, vont durer et creuser les inégalités, aggraver les vulnérabilités et faire basculer dans la précarité des milliers de personnes, avec un impact important sur leur santé.

En soutenant l’un de nos projets, vous nous aiderez à créer les structures de demain, à améliorer encore les soins et l’accompagnement des personnes accueillies.




Extension du nombre de places du SAVS

12/03/2020

Le service a obtenu une extension d’autorisation de 10 places depuis le 1er janvier 2020. Jusque-là disposant de 20 places, le SAVS a connu un taux d’activité très élevé et constant ces 3 dernières années. La liste d’attente et le délai de prise en charge n’ont cessé de s’accroitre, malgré la création récente d’un autre SAVS à proximité. Le financement accordé permet le financement de temps de travail de chef de service, de travailleur social et de psychologue supplémentaire ainsi que l’agrandissement des locaux.




Départ à la retraite du directeur du Centre d'Habitat

12/02/2019

Monsieur Kayoka, directeur de l'Esat et du Centre d'Habitat de Montesson a fait valoir ses droits à la retraite en ce début d'année 2019.

Originaire de la République Démocratique du Congo, Albert Kayoka a été éducateur en Belgique , dans l'Aveyron et à Garches avant de devenir chef de service et d'intégrer la Fondation en septembre 2003 où il a pris les fonctions de direction de l'Esat et du Centre d'Habitat (foyer et SAVS) de Montesson. Régis Caudard, directeur délégué de la Fondation a rappelé son parcours et souligné son humanité lors du départ de Monsieur Kayoka, le 31 janvier dernier en présence de représentants du siège, de salariés et de travailleurs de l'Esat, de directeurs d'établissements et d'une partie de l'équipe municipale de Montesson dont l'édile Jean-François Bel avec lequel Albert Kayoka a beaucoup collaboré.

 




Ouverture du Gem de Sartrouville

31/01/2019

C’est sur la base d’une expérimentation réussie, un « pré-Gem » ouvert avec les moyens existants grâceaux professionnels du Centre d’Habitat et du SAVS de Montesson (2 demi-journées/ semaine en 2013/2015) et sur sollicitation de l’Unafam et de la Mairie de Sartrouville, que le projet a pris corps. Introduits par la loi handicap du 11 février 2005, les Groupes d’entraide mutuelle (GEM) sont des structures atypiques, non médicalisées, non sectorisées, gérées par et pour ses adhérents, des personnes en situation de handicap psychique. Les Gem leur permettent de se rencontrer, d’organiser ensemble des activités, de sortir du tout médical pour devenir en somme, le plus autonome possible : « Au Gem, les personnes font ce qu’elles veulent quand elles le souhaitent. Elles adhèrent et viennent au Gem pour rompre leur isolement, se socialiser, à leur rythme. Elles ne signent pas d’engagement et le Gem n’est pas tenu à un résultat mais se caractérise par sa liberté », explique Céline da Silva, chef de service au CH et au SAVS de Montesson.


Ouvert du lundi au samedi, le Gem de Sartrouville fonctionne avec 1,5 ETP d’animateur, l’ARS ayant alloué une subvention de 77 000 € de fonctionnement pour 2019.  L’objectif est qu’une soixantaine de personnes participent au groupe d’entraide, dont le but est qu’il s’organise par lui-même progressivement. La plupart des Gem ont donné des résultats bénéfiques comme la diminution des (ré)hospitalisations en facilitant l’insertion sociale.




15e concours de peinture Léopold Bellan : le SAVS distingué

13/06/2016

Les 4 lauréats du concours de peinture ont été désignés le 8 juin, lors d’une manifestation au théâtre Le Petit Comédia à Paris.
Parmi eux, Agnès Quatre-Sols qui a reçu le prix spécial du jury. Olivier Masmonteil, l’artiste peintre qui parrainait cette année le concours sur le thème de la mer a commenté l’œuvre en relevant « son romantisme et sa mélancolie ». Félicitations à la lauréate et à Amandine Lamy, conseillère en économie sociale et familiale, qui a encadré cette activité artistique.